L’hippocampe mais l’hipoccampe

Cécile Loyer – Compagnie C.LOY

© Géraldine Aresteanu

Sam. 27/03 | 15h

Bibliothèque Intercommunale Diane-de-Poitiers, Étampes


N’oubliez pas de demander votre Carte Pass


Durée : 30 min


Pour l’édition 2014, Jean-François Munnier, directeur de Concordan(s)e, propose à la chorégraphe Cécile Loyer de rencontrer l’écrivaine Violaine Schwartz.

Concordan(s)e est la rencontre entre un écrivain et un chorégraphe.

Dans un espace réduit comme l’intérieur d’un cerveau, un cerveau de 6 mètres sur 6, Violaine Schwartz et Cécile Loyer exercent en direct leurs mémoires et s’inventent des règles pour mettre à l’épreuve gestes et mots dans un même souffle, un même tempo : série de phrases à répéter dans l’ordre, dialogues de gestes en boucle, les informations s’accumulent, les ordres n’arrêtent jamais, chaque jeu en appelle un autre, jusqu’à ce que les corps bégaient et la mémoire sature, sollicités à l’extrême.


« L’Hippocampe mais l’hipoccampe, le spectacle, qui interroge à travers mots et gestes répétés la constance de la mémoire, est un duo à la fois grave et ludique, comme une comptine pour enfants décalée, pour lutter contre l’oubli. »
Ouest France


Conception et interprétation : Cécile Loyer, Violaine Schwartz
Scénographie, lumière :
Sallahdyn Khatir
Création musicale :
Sylvain Chauveau