L’Écho d’un infini

Cie Lamento – Sylvère Lamotte

© Gaëlle Astier-Perret

Dim. 27/06 | 17h

Théâtre de Bligny,
Briis-sous-Forges

avec Ruines


Mer. 30/06 |19h30

Parc des Célestins,
Marcoussis


Sam. 10/07

10h
Médiathèque Albert Camus,
Évry-Courcouronnes

Performance dansée et art visuel

avec Ruines

18h
Carrière de la torche,
Orsay


Sam. 24/07 | 20h30

Parvis du château de Morsang


Durée : 1h


« La danse qu’ils proposent est déliée, toute en apesanteur.« 
Le Bruit du Off


Toujours captivé par la question du contact dans la danse, Sylvère Lamotte rassemble dans cette pièce des danseuses et danseurs d’âges divers, les invitant à se plonger dans les méandres d’une relation duelle, où tout peut arriver.

Des petits liens infimes jusqu’aux franches connexions, l’éventail des possibles est infini, pourvu qu’une vibration sensible se déploie.

L’Écho d’un infini célèbre par la beauté des gestes la nécessité de l’autre et de l’être ensemble


Chorégraphie : Sylvère Lamotte.
Assistant chorégraphique :
Jeremy Kouyoumdjian
Danseurs : Brigitte Asselineau, Sylvère Lamotte
Création musicale : Fréderic Malle, voix de Lancelot Lamotte
Création Lumière : Laurent Schneegans
Régie générale : Célio Menard.
Regard extérieur : Catherine Diverres
Costumes : Céline De Selva